GameAH

Nouvelles, Revues, Article, Guide Jeux Vidéo Et Plus

Buoyancy Comment Survivre? [Alpha V3]

Pour les jouer de Buoyancy, ce guide va fournir les tactic de survivre.

 

Introduction

Ce Guide est écrit pendant que je joue, sur une partie qui commence à durer. Ce sont donc MES conseils, qui, certes, reposent sur ceux des autres guides, mais que j’ai modifié. Ils sont donc plus « juste » dans le sens où je les ai vérifiés juste avant de les écrire sur ce guide.
J’espère qu’il saura vous aider à faire votre toute première partie réussie, car j’imagine bien que si vous venez ici, c’est que vous n’y étiez pas arrivé avant !
Je précise qu’il y aura pas mal de fautes, que ce soit de français ou de frappe, et que j’en suis désolé.JE PARS DU PRINCIPE QUE VOUS CONNAISSEZ DEJA QUELQUES BASES Je ne reprends donc pas TOUT du début. Je considère que vous savez gérer la vitesse de jeu, les onglets tels que construction, comment déplacer votre bateau, où sont affichées vos ressources, que produisent les bâtiments, etc.

Si vous constatez une erreur dans ce que je dis, signalez-le moi !

Les premiers jours

Tout d’abord, notons les ressources qui sont à notre disposition au tout début :

  • 80 bois
  • 30 plastiques
  • 20 de ferraille
  • 15 algues
  • 15 poissons
  • 20 bières
  • 10 Habitants

Cela fait pas mal. Mais, il ne permettra pas de faire des folies. En faite, il permet le strict nécessaire : vous pourrez construire les 3 premiers bâtiments que j’appelle « basiques », qui sont ceci :

  • La pêcherie (20 bois)
  • Le ponton des Ramasseurs (30 bois)
  • Le ponton des Récupérateurs (20 bois)

Organisez-les comme cela. La suite sera en fonction de cette organisation. Si vous ne respectez pas cette organisation, cela ne changera pas votre jeu, mais vous risquez de plus galérer à suivre la suite !

Une fois ceux-ci ordonnés, vous pouvez passer en vitesse rapide, sauf si vous souhaitez attendre 5 minutes à ne rien faire devant votre écran.
Quand ces bâtiments sont construit, vous pouvez remarquer ce qu’ils produisent en cliquant dessus.

Astuce : Activez la fonction « Affichage » dans la barre d’options en bas de votre écran (au même niveau que Construction). Vous pourrez ainsi suivre toutes les actions de chaque bâtiment.

Les bâtiments commencent donc à produire des ressources. Votre radeau est donc approvisionné en ressources « primaires » : En bois/ferraille, en poisson et en algues/ordures. Ce sont grâce à ces matériaux que tout se jouera sur votre bateau.

Mais, pour continuer, nous allons trouver un moyen d’avoir les deux matériaux de construction restant, et qui nous intéressent pour l’instant:

  • Les lingots de fer
  • Le plastique

Nous devrons donc créer respectivement :

  • La Fonderie
  • Le Ponton des Trieurs

Vous les construirez côte à côte sur la face encore libre du radeau. Vous pouvez donc attendre que les deux se construisent, et, miracle ! Vous produisez maintenant de tous les matériaux !

Piège à éviter : Ramer vers des amas de ressources. Certes, vous gagnerez des ressources plus vite, et en plus grande quantité, mais pendant un moment limité, en surmenant vos habitants, qui devront non-seulement transporter des ressources 2x plus vite,mais qui, en plus, devront constamment s’arrêter pour ramer ! Car oui, les habitants ont « ramer » en tâche prioritaire. Si vous leur dites de ramer, ils rament et arrêtent tous le reste, en prenant un retard considérable sur les livraisons (les travailleurs continuent à travailler pour leur part)

A partir de cet instant, votre cité est relativement indépendante. Il reste deux détails : vous n’allez pas indéfiniment rester à 10 habitants, vous avez peut-être déjà quelques membres en plus ! Et, plus gros problème encore : votre réserve de bière n’est pas infinie !

Les dangers de la mer

Avant de rentrer dans le problème de surpopulation (donc besoin de plus de manger), et de la bière, abordons un autre sujet auquel vous devez déjà avoir été confronté : Les dangers de la mer.

Ils se présentent sous plusieurs formes. Je dis « dangers » car je ne trouve pas vraiment d’autres mots, mais il n’y a pas que des dangers. Nous allons tous les aborder un à un.

  • Les Radeaux de survivants
  • Les ressources à la dérive
  • Les cités Amicales et Neutres
  • Les Pirates
  • Les Convois commerciaux
  • Les pirates échoués
  • Les postes de commerce
  • Les amas de ressources
  • Les Trucs Bizarres
  • Les Tempêtes

La liste est longue, mais nous allons voir toutes les choses les plus importantes à savoir à propos d’eux.

A retenir : Vous avez peut-être une bonne âme. Moi aussi. Il va cependant falloir refouler cette tendance à sauver tout et n’importe quoi, ou votre seul avenir sera la déchéance totale. Acceptez de sacrifier des pauvres gens qui ne demandent que de l’aide : ils ne vous le rendront jamais.

Les Radeaux de Survivants

Premier exemple qui concrétise mon astuce ci-dessus : les Radeaux de Survivants. Ils sont un piège mortel, dans lequel tous les jeunes joueurs tombent. Ce ne sont que des pauvres gens dont le radeau commence à couler, qu’est-ce qu’ils pourraient me faire ? Et bien, ils ne vous feront pas de mal consciemment, mais ils vous en feront quand même. Il y a plusieurs risques avec eux :

  • Vous n’arrivez plus à subvenir aux besoins nutritionnels de votre cité
  • Ils sont malades, et vous contaminent

Alors, certes, cette liste est petite, et ne fera pas peur à grand nombre d’entre vous. Mais, croyez moi, il a suffit d’un groupe de survivant en trop pour anéantir la cité dont je vous parlais au début. 200 habitants zigouillés en quelques minutes, tout ça parce qu’il m’a manqué un crabe au mauvais moment. Destin funèbre pour GLORIA 3.0, mais, écoutez, cela illustre un fait : rien n’est établi dans ce jeu.

Mais donc, que faire de ces survivants ? Les ignorer ? Non ! Prenez leurs ressources et laissez-les couler. Plus tard dans ce guide, vous verrez un autre moyen de les « utiliser ».

Les ressources à la dérive

Il n’y a pas grand chose à dire là-dessus. Pas besoin de déplacer toute votre cité pour attraper ces pauvres morceaux de bois, sauf si vous êtes en manque vital de bois. Il y aura certainement des ressources qui viendront d’elles même quérir la chaleur de vos entrepôts. Et, ne perdez pas de vue la conséquence du ramage !

Les cités Amicales et Neutres

Avec elles, il n’y a pas grand chose à faire en début de partie. Vous pouvez commercer avec certaines si vous en avez besoin. Mais vous n’aurez sûrement pas beaucoup d’interaction autre que cela, sauf quand vous aurez votre chantier naval. Mais nous reviendrons là-dessus plus tard !

Les Pirates

Vous êtes une petite cité, vous n’avez même pas encore de soldats. Un seul conseil : fuyez ! Les Pirates mettrons trèèèès longtemps avant de lâcher prise, alors maximisez vos chances : mettes en pause tous les bâtiments, sauf les pêcheries, qui vous donneront quand même de quoi vous nourrir, et mettez tous vos habitants à la rame !

Les Convois Commerciaux

C’est un peu la même chose que les cités. La seule différence est que vous recevrez une petite notification qui vous demandera si vous acceptez un accostage commercial. Il n’y a aucune chance, d’expérience personnelle, que ce soient des pirates. Si vous refusez l’échange, je ne sais pas ce qu’il se passe, je n’ai jamais testé ! Refusez simplement une fois l’accostage fait si rien ne vous plaît !

Les Pirates Echoués

Il est possible que vous arriviez à un radeau de survivants, qui se trouvera ensuite être un hors-bord de pirates échoué. Ne les sauvez JAMAIS ! Il reviendrons avec une belle et immense cité qui ne vous verra même pas quand elle vous piétinera ! Prenez leurs ressources et laissez-les se noyer. Comme le radeau de survivants, nous verrons une autre utilité plus tard.

Les postes de commerce

Ce sont des petits pilonnes en pleine mer avec lesquels vous pourrez commercer. Rien de plus à dire.

Les amas de ressources

Les amas peuvent servir en cas d’extrême urgence. Genre, une urgence rouge très rouge, limite écarlate quoi ! (Seuls les français 2020 comprendront cette blague). Plus sérieusement, n’y allez qu’en cas d’urgence. Comme dit plus haut, vous n’allez qu’engorger votre production, vous allez noyer vos habitants sous une tonne de travail pas croyable ! Ils collectent déjà des choses tous seuls, laissez-les faire !

Les Trucs Bizarres

Je vous parles de 3 choses :

  • Les Brasseries immergées
  • Les algues bioluminescentes
  • Les amas de roches volcanique

Le premier vous permettra de régénérer UN PEU (mais vraiment un touuuuuuuut petit peu) votre stock de bière et de bonheur.
Le second restaurera un peu de bonheur
Le troisième, lui, est long à réaliser, mais vous donnera un petit bonus des familles pendant un bon quart d’heure.

Les Tempêtes

Vous serez sûrement d’abord alerté par un habitant qui dira avoir aperçu des nuages sombres. Ensuite, une alerte bien stressante viendra briser le calme et le silence (le calme avant la tempête, t’avais compris ?). A ce moment, une seule chose à faire : regardez autour de vous. Vous devriez voir une flèche. Une grosse flèche rouge. Eloignez-vous en par le côté, et tout devrai bien se passer !

Nourrir vos habitants

Ici, je n’ai pas trouvé de « remède miracle ». A vrai dire, je n’ai fais que suivre une astuce d’un guide anglais, elle a marché, j’y ai apporté quelques modifications et précisions, et je vous la donne maintenant.

La recette secrète est celle-ci : 3 pêcheries et 1 trappeur pour 10 habitants.

C’est simple : 2 pêcheries suffisent, si elles sont à un rendement de 100%, à alimenter un Trappeur, qui, je le rappelle, fonctionne en balançant des poissons dans la mer puis récupère les crabes qui sont venus les manger. 2 pêcheries pour 1 Trappeur donc. Mais, alors, pourquoi 1 pêcherie en plus ? Parce que, le crabe, c’est bien, mais ce n’est mangeable que dans une cantine. Quand un habitant est trop loin d’une cantine, il va manger ce qu’il va trouver le plus proche, et ce sera donc souvent du poisson, ou des algues. Les algues ne nourrissant presque pas, le poisson est donc la meilleure issue. Avec ces 3 pêcheries et 1 Trappeur pour 10 habitants, vous devriez pouvoir subvenir à leurs besoins. Il est possible qu’il y ai un excédent. Dans ce cas, mettez plus d’habitants par lot !

La bièèère ! (verse-en moi encore un peu steuplé)

La bière est sûrement l’une des ressources les plus importantes du jeu. Sans bière, votre cité dépérira et …

Oh ! On viens de me hurler à l’oreille que c’est faux ! Ben oui. La bière est MEGA importantes, c’est vrai. Si vous voulez avoir un beau taux de bonheur. Franchement, c’est bien d’avoir du bonheur, mais pas besoin de tuer votre cité sous le travail. Parce que, oui, avoir une brasserie fonctionnelle 100% du temps, c’est vraiment, vraiment galère.

Il vous faut, pour vous dire, approximativement :

  • 1 Brasserie (oui, logique)
  • 2 Serres
  • 3 Pontons de plongeur
  • 1 Evaporateur
  • 1 Ponton des Récupérateurs

Pour une brasserie fonctionnelle ! Ce qui prend beaucoup de place. Si, en plus, on sait que l’évaporateur met le feu à la moitié des autres bâtiments quand il marche, qu’il faut donc rajouter un canon à eau, qu’il faut compter le nombre gens qui doivent tout faire fonctionner (12 environ !) et seulement pour 3 bière à la minute (toujours environ), et bien on se décourage un peu ! Alors, faites donc cette infrastructure leeeeeeeentement, en prenant votre temps. Certes, avec un bonheur plus bas, il y a un suicide de temps en temps, les gens travaillent plus lentement, mais on a pas vraiment le choix …

Petit truc de grand-mère : NE PANIQUEZ PAS quand, au début, vous voyez votre bonheur chuter de 10% par seconde ! C’est stressant, mais normal !

Les Prisonniers

QUOI ? Il fait section JUSTE pour les prisonniers ?

Ehhhhh oui ! Parce que, figurez-vous qu’en faite, c’est vachement important ! Qu’est-ce qu’on peut faire des prisonniers ? Je vous fais une petite liste :

  • Des rameurs (hors pairs)
  • Une source de viande (attention au cannibalisme !)
  • Une ressource à échanger (vous savez, ce truc qui était hyper réputé là … l’esclavage)
  • Des futurs habitants

Pas mal hein ?!

Allons détailler ça maintenant !

Des rameurs

Eh ben ouais ! Avoues, tut’y attendais pas ! Et tu sais quoi ? 1 rameurs prisonnier = 3 rameurs habitants ! Quand tu as une prison pleine, donc 50 prisonniers, tu as une force de rame de 150 !

C’est pas mal, parce que du coup, tu peux faire avancer ta cité … sans déranger les habitants, qui eux, continueront leur travail ! (à condition que les prisonniers aient une force de rame suffisante !)

Une source de viande

Tous les pitits bébés trop mignons des prisonniers … couic, sous le hachoir ! Attention cependant, il ne faut pas oublier que lorsque vous utilisez trop cette technique, une maladie apparaît : le cannibalisme fou. Les habitants atteints mangerons … tout le monde. Seul moyen de s’en débarrasser : touer tous les infectés. Ouais … donc en cas d’urgence !

Une ressource à échanger

Je ne penses pas avoir besoin de m’expliquer.

Des futurs habitants

Les petits bébés, au lieu de les passer sous le hachoir, vous pouvez leur laver le cerveau, et les faire devenir des habitants. Pratique. Mais …

ATTENTION Les bébés prisonniers sont fais par poignées de 10 environ … donc calculez bien votre coup, parce que sinon, badaboum la cité, et sa nutrition.

J’ai oublié de préciser : il faut que les prisonniers aient le droit de se reproduire pour cette technique. Vous pouvez aussi dire que les bébés prisonniers restent des prisonniers.

Une Grande Cité

Au bout d’un moment, vous devriez arriver à avoir une assez grande et belle cité. Bien sûr, vous aurez eu des fails, et vous n’êtes déjà sûrement plus à votre première cité (si c’est le cas, jouez au loto, vous devriez normalement devenir Dieu !). Vous aurez sûrement développé vos propres techniques, et il y a même de grandes chances que vous ayez fini par totalement modifier la mienne. Ce tuto est fini pour l’instant, car je ne trouve pas trop d’autres choses à dire. Mais, il est possible que je le modifie plus tard, et bien sûr, j’en re-ferais un à la version suivante
Voilà, j’espère que ce petit guide vous aura aidez. Laissez-vous un commentaire si vous voulez. A la prochaine
Crédit à alzalia
Updated: 2020-10-25 — 7:13
GameAH © 2020 Frontier Theme