GameAH

Nouvelles, Revues, Article, Guide Jeux Vidéo Et Plus

Crusader Kings III Guide d’Explication et Fonctionnement

Ce guide est toujours en cours de construction mais la base est planté. Explication des mécaniques de Crusader Kings III aux nouveaux arrivant dans la licence.

Votre armée

Les types de troupes

L’armée est composé de 3 types de troupes.
Les levées , les hommes d’armes et les chevaliers.

-Les levées seront la base de votre armée , ce sont une marge des paysans de vos domaines qui sont conscrits , ils sont donc forcément la source de force la plus nombreuse (théoriquement) et la principale.

-Les hommes d’armes sont vos armées privés et surtout professionnels, très bien équiper et former ce sont les seuls à pouvoir déployer des armes de sièges et des armes à distances en plus d’avoir des statistiques divers suppléments bonus et malus, ils sont totalement indépendants de vos domaines et donc leur effectif est quasi instantané et toujours loyal tant que vous les payers.

-Les chevaliers sont les membres de votre cours que vous placez en tant que commandant pour vos armées sur la carte du monde.
Plus ils possèdent de prouesse et plus le taux de commandement et donc la qualité d’une armée augmentent ce qui est plus efficace que simplement avoir une masse d’homme de basse qualité.
Ils peuvent si leur score en martial est mauvais mourir au combat.

Gestion des levées

Les levées dépendent principalement du taux de développement d’un domaine vous appartenant, plus celui-ci est faible et moins vous aurez d’homme disponible.
Le contrôle du domaine aussi joue là-dessus , en effet vous aurez moins d’hommes si un de votre domaine n’est pas sécurisé.
De plus vous pouvez augmenter la taille de vos levées simplement en construisant des propriétés sur vos domaines, en les améliorants et en construisant des bâtiments par-dessus.
Il faut cependant rappeler que le taux d’entrée d’homme dans votre levée dépend justement du développement des domaines en fournissant, donc encore une fois plus vos domaines sont bien développés plus vous aurez d’homme.
Priorisez au début surtout votre domaine principal/Capital.

Levées des Vassaux

Les levées des vassaux sont compiler en deux « stratégies ».
En effet il est surtout important de développer ses propres levées car les vassaux ne vous apportent au final que maximum 25% dès leurs par individus et la moyenne est de 12,5%%, celle-ci se base si vous jouez Féodale sur la loi du contrat féodal propre au vassal et aussi influencé par l’opinion par rapport à vous ou par la pression que vous exercer.
Donc si vous avez une possession de duché ou de petit royaume alors si vous avez 3 vassaux avec un ayant 900 levées, l’autre 450 et le dernier 245 et que vous obtenez 12% de chaque…le résultat est vraiment minimum au final en sachant que le taux peut encore diminuer au fur et à mesure du temps en fonction du ressenti de vos vassaux, de l’entretien de leur domaine et autres.
Cependant et là ces la deuxième stratégie, si vous avez un royaume gigantesque ou un empire et que vous avez plusieurs dizaines de vassaux ayant chacun entre 6000 et 2500 levées, avec une moyenne de 12% de chaque a la fin vous obtenez un beau gain de troupe donc cela peut être intéressant à avoir plusieurs mais encore une fois cela dépend de multiples critères qui peuvent changer en mal surtout qu’il est difficile de faire bonne présence ou de forcer autant de monde…surtout lors des successions.
Concentré vous alors sur vos levées et moins sur celle des vassaux dans ce cas.

Le nombre de levée

Un des problèmes de l’interface de l’armée du jeu était que celui-ci vous affiche le taux complet des levées par rapport à tous vos gains (les vôtres plus les vassaux) alors qu’avoir juste les levées de vos domaines et une autre des vassaux aurait été plus préférable car étant donné que le taux fourni par les vassaux est changeant continuellement alors ce chiffre n’est pas fiable surtout quand vous voulez vous concentrer sur vos propres levées.
Dans ce cas il vous faut examiner le taux de levée que vous avez sur tous vos domaines et les calculers séparément pour avoir le résultat de votre véritable levée.

Hommes d’arme , votre armée véritable

Ils demandent un bon cout en entretient et sont limités mais ils sont loyaux éternellement, fort, divers et surtout bien formé et équipé et leur nombre est fixe en plus de pouvoir être augmenté par moyen entretien sur le temps.
Ce sont les seuls à avoir accées aux chevaux, armes de siège et de tir, il est donc important d’avoir au moins 1 ou 2 rangs d’homme d’armes en début de partie pour avoir une armée fiable.
De plus ils non-besoin d’aucun taux de réapprovisionnement ou de développement de comptés pour regarnir leur force à grande vitesse.
Autre avantage , c’est avec eux que vous pouvez en quelque sorte crée une armée spécialisé en fonction de votre stratégie de guerre.

Les Chevaliers

N’importe qui ayant un minimum de « martialité » et étant homme peut être élue chevalier par vous tant que l’individu est recruté a votre cours.
Le chevalier est en réalité un commandant qui si présent dans une armée fournira des points de prouesse qui aboutiront en points de commandement, plus vous avez de point de commandement dans une armée et plus sa qualité augmente.
Inutile de dire donc que si vous avez une armée ayant que des chevaliers ayant un taux de commandement de 15 à 25 de chaque alors celle-ci même inférieur en nombre sera très efficaces.
Attention cependant en fonction du score de martial que possède un chevalier il risque de mourir plus rapidement au combat alors attention si l’individus est un de vos enfants ou un vassal ou un membre de votre cours.
Les chevaliers comptent au final eux aussi comme étant des troupes de combat physiquement présent et se battent avec vos autres forces.

Attrition et approvisionnement

Chaque « case » a en fonction du develoment un score maximum de troupe pouvant être acceuili avant d’atteindre une attrition.
Pensez donc à bien voir où vous envoyez et surtout à quelle période sur une case vos armées.
Il est donc recommandé pour les grandes campagnes de factionner les armées pour les faires marchés sur différentes cases.
L’approvisionnement aussi dépendant du cout d’entretien de vos armées pendant qu’elles sont levées mais aussi du chemin entre les cases de l’approvisionnement depuis vos domaines, alors attention à bien observer ceci pour les campagnes en pays lointain.

Les Titres

Un titre est une possession de potentiel territoire ou entité existant déjà ou pouvant être créé.
Actuellement jouable il n’existe que 4 types de titres : Les comtés, les Duchés, les Royaumes et les Empires.Les titres sont partagés via différents personnages de plusieurs manières.
Soit un personnage en possède un de jure (de fait) ou de facto (ne possède pas le titre mais occupe le territoire).
La plupart des titres du jeu demandent encore à être créé mais beaucoup existent déjà peuvent être usurpé moyen financement et sous certaines conditions.
À la mort d’un personnage possédant un titre de facto si celui-ci ne l’usurpe pas alors il est possible qu’a la succession la dynastie perd le territoire d’où l’importance de légitimée un titre.
En somme , si un membre d’une autre dynastie possède un titre d’un térritoire sous votre occupation alors légitimement il revient a celui qui a le titre meme si il occupe pas le térritoire.

Obtention de jure

Pour les propriétés de titre il est tout à fait possible sans créer de revendication avec votre archevêque de conquérir par la guerre ou par la diplomatie (intrigue ou via le pape pour les catholiques) un titre faisant partie d’un titre plus important que vous ne posez pas de jure mais qu’un autre possède.
Par exemple de jure Le roi de Munster possède le titre de jure de Duché de Munster incluant avec le comté de Desmond qui est entre les mains d’Earldom.
Le roi de Munster a donc le droit de jure de revendiqué Desmond pour finir la formation ou compléter le duché.
Tandis que Earldom ne possédant pas le titre (mais peu l’usurper) ne peu déclarer de guerre autre qu’en revendication à fabriquer.
Le roi de Munster doit ensuite créer le titre de royaume d’Irlande s’il veut conquérir de jure le reste du pays ou bien crée le titre de Duché de Leinster s’il veut obtenir de jure un territoire au Leinster de jure.
Attention cependant qu’une revendication n’a pas besoin forcément d’être fabriqué, un personnage de votre cours (parfois des voyageurs) où vos conjoints peuvent en recevoir d’une manière d’une autre (mariages, liens de parenté ETC…) attention vous aussi donc à bien voir si certains possèdent des revendications par ce genre de procédés contre vous.

La succession
La succession est le point culminant du jeu dans la mesure où il s’agit problablement de l’aspect gestion le plus compliquer et critique que vous aurez à faire.
En effet une mauvaise succession aura tendance non seulement à diviser votre royaume, vos domaines et titres mais aussi votre famille et vos vassaux tout en ayant à côté des individus soutenant votre succès ou votre ruine.
Il est très important de savoir comment fonctionnent vos lois et qui hériteront de vos titres, l’héritier principal sera toujours le personnage que vous jouerez après la mort de votre personnage actuel (ou son abdication d’une manière ou d’une autre).La succession dépend de la loi en vigueur concernant cet aspect, par défaut la majorité des personnages commencent en Partition confédéré ou certains dans de très rares cas justes en partition.
Le problème de la partition étant que celle-ci a la mort de votre personnage s’il possède une famille nombreuse les titres seront répartis plus ou moins équitablement (priorité a votre héritier principal ou voté) entre eux … le problème est pire avec la confédérée puisque ce sont littéralement les titres de duché qui vont se partager brisant donc le duché ou le royaume en plusieurs morceaux.
Vous avez ensuite les successions en Primogéniture , ces lois fixent vos titres sur un seul enfant de votre famille ce qui assure forcément l’unité de vos titres,domaines et de votre pays.
Cependant la primogéniture demande d’atteindre l’année 1200 et d’avoir quelques recherches en plus ou condition  » comme sortir du tribalisme « .

En réalité non seulement la majorité des peuples utilisaient la primogéniture mâle mais en plus celle-ci était déjà pratiquée quasiment partout au 9e siècle…donc ici son access en 1200 est complètement uchronique et stupide historiquement et même pour le gameplay…

Stratégies pour la partition

Pour éviter de perdre des titres, des domaines et même se voir fragmenter son pays il existe plusieurs solutions qui peuvent s’additionner.

1 : Assassina de vos enfants ou de votre femme pour ne garder qu’un seul enfant (au risque qu’il se fasse tuer vous retrouvant sans héritier.

2 : Divorcé de votre femme dès votre premier enfant et ne vous remariez pas, dans ce cas pour cette technique évité de marier vos enfants tros tot évitant d’eux-mêmes qu’ils produisent trop d’enfants.

3 : déshérité de vos enfants.

4 : Il est possible de faire de vos enfants des chevaliers, les faire mourires au combat sont une solution viable.

5 : Conquérir a la va vite des terres et les données a vos enfants évitant de fragmenter votre royaume.

6 : Procurez vous une concubine plutot qu’une femme pour s’en débarrasser plus facilement apres l’arrivé du premier fils (impossible par contre de faire une alliance avec un autre personnage si vous prenez une concubine.)

ATTENTION ! Il est probable que votre personnage et des proches vivra très mal la mort d’un de ses enfants alors prévision de cela aussi ! (le trait qui évite un minimum cet état est sadique).
Aussi moins vous avez d’enfant , moins les alliances sont possibles avec le mariage.

Elections

Le système d’élection permet à tous les vassaux les plus importants de voter qui sera l’héritier directement depuis la dynastie du souverain ou alors en fonction de la loi depuis les familles les plus puissantes d’un royaume.
Inutile de dire que le nombre de votes dépend de la pression ou de la satisfaction accordée par vous à vos vassaux.
Ce système est utile pour augmenter l’opinion de vos vassaux dans un positivisme relatif par rapport à vous.

Les risques de la succession

Un des principaux risque de la succession est l’approbation des vassaux ou de vos frères par rapport a votre héritier.
Certains vassaux refuseront de reconnaître votre personnage successeur comme leur seigneur lige à cause peut être de la personnalité de celui-ci , de son âge trop jeune ou du souvenir du père (en bien ou en mal).
Certains profiteront cependant de la succession pour essayer de tirer quelque chose de l’instabilité que cela a forcément produit (tenta vie de sécession ou de passation de lois ETC…).
En claire chaque succession procure forcément un minimum d’instabilité et ces a votre personnage de faire valoir ses droits.

Les alliances / Mariages

Alliance

Une alliance est un accord entre deux dynasties visant à se protéger ou a aidé si l’un ou l’autre le demande quel que soit le motif bien que certains motifs puissent bloquer certaines demandes.
Les alliances s’opèrent par le biais de mariages incluant une alliance dans la majorité des cas mais cependant il existe des cas comme le chemin de vie pour un personnage « diplomate » et la section gauche de celui-ci qui permet une fois une des améliorations débloquera de créé des alliances sans mariage (outil non seulement à la limite de la triche mais en plus particulièrement rapide à avoir).
Tout le monde peut conclure une alliance à son niveau en fonction de l’éloignement et avec les intérêts que cela apportera au joueur en priorité.
Demander a votre allié de venir vous aider s’opère avec clique droit sur lui et « demander rejoindre la guerre ».

Rappelons que vos vassaux ne vous aideront pas d’eux-mêmes lors d’une guerre, pour eux aussi une alliance devra être faite avec eux.
Attention car quand il s’agit d’une alliance avec un vassal vous ne pourrez pas l’appeler à toutes vos guerres, essayer de privilégier les alliances avec des puissances externes a vos sujets.

Mariage

Il existe deux types de mariage : Le Patriacharle et le Matrilénaire
Le premier étant le mariage par défaut qui indique que celui-ci est à l’avantage de la femme (c’est-à-dire les enfants du couple appartiendront à la famille de la femme) ce qui peut être dangereux car si un futur enfant possède une revendication sur vous et qu’il appartient a une autre dynastie, il sera injouable mais pourra etre une plaie pour plus tard.

Pour le mariage il y a deux icone :
Mariage arrangé : se limite a votre cours.
Chercher un conjoint s’étend au delas de votre cours à la distance la plus lointaine par rapport à votre localisation géographique.

Le système féodale

Dans Crusader kings 3 Vanilla il ni a que 3 système de gouvernance :
Le Féodale propre aux Européens mais disponible aussi en extrême Asie.
Le Clanique propre aux musulmans.
Le Tribal propre aux Paiens europeens et O nwoaw dafwouik.Le fonctionnement des trois est le même, les grandes différences sont dues aux possibilités des lois, au développement et à l’interaction avec les vassaux mais au final les trois fonctionnent quasiment de la même manière.Le féodale Permets de créé des branches cadettes et récoltent ses impôts et levées par l’opinion ou la pression des vassaux et surtout par le biais du contrat féodal.
Ce système repose sur le principe de revendication et d’obligation donc d’emprise.

Le clanique Permets de créer des branches cadettes et récoltent ses impôts et levées par l’opinion, le prestige et par le biais d’une obligation minimale obligatoire fixée par le souverain.
La majorité des vassaux sont des membres de la meme dynastie et forment un clan qui a le droit de combattre d’autre clan.
Ce système repose sur le principe de clan et donc de mérite (de n’importe qu’elle manière).

Le tribal ne peut pas créé de branches cadettes ni de royaume et possède un développement long et une avancée culturelle arriérée impossible à passer tant que le système tribal n’est pas dépassé.
Cependant il a la possibilité de créé des armées de pillages et d’avoir des casus bellis pour presque tout (soumission d’un royaume par exemple).
De plus la plupart des achats se font avec le prestige et l’entretien des hommes d’armes aussi.
Pour le reste mise a part le contrat féodale inexistant cela fonctionne comme pour le féodale.

Ordre du système féodale

Chaque titre est par défaut le seigneur lige d’un autre.
Les vassaux donnent des impôts, des levées et obéissent uniquement à leur seigneur lige et non à un autre ou au seigneur lige de leur seigneur lige (… MAH) , cependant l’autorité la plus haute peut tout de même avoir un minimum d’emprise sur les vassaux de ses vassaux (…MEH).
Vos vassaux direct seront toujours le titre en dessous de vous.
Pour les lois cela fonctionne de la même manière sauf que la loi du titre se répercute sur les autres titres en dessous bien que ceux-ci gardent leurs lois.
Par exemple si un royaume a un système électoral d’un successeur alors les duchés pourront voter mais les duchés eux pourront garder leurs lois de succession non électorales.

 

Voilà, j’espère que ce petit guide vous aura aidez. Laissez-vous un commentaire si vous voulez. A la prochaine !

Crédit à The Sans-nom

GameAH © 2020 Frontier Theme