GameAH

Nouvelles, Revues, Article, Guide Jeux Vidéo Et Plus

Mount & Blade II: Bannerlord Cavalerie Ou Comment Dévaster Toute La Carte

C’est un petit guide pour vous faire part de mon expérience dans l’utilisation de la cavalerie dans le jeu Mount & Blade II: Bannerlord.

Différentes unités de cavalerie

La cavalerie dispose de plusieurs types d’unités que nous pouvons définir de la façon suivante :

  • La cavalerie légère : Rapide et légère, elle est idéale pour le harcèlement d’unité, pour chasser les fuyards ou les unités dispersées et isolées d’un groupe. Cependant elle n’a pas beaucoup de défense et peut se faire décimer assez facilement par une autre charge de cavalerie, si elle est prise au milieu d’ennemi ou par des tirs d’archerie.
  • L’archer de cavalerie : Idéal pour casser le moral en frappant à distance, elle est très mobile et rapide. Elle peut être facilement déployée dans le dos de l’ennemi. Mais comme la cavalerie légère, elle se fait décimer au corps à corps ou par des ripostes d’archeries.
  • La cavalerie lourde : Idéale pour charger l’ennemi, le cheval et le soldat sont souvent très bien protégés, sa charge est destructrice dans les rangs ennemis et peut détruire le moral. Mais reste assez faible si elle est immobile ou arrêtée au milieu des ennemis

Commencer dans l’art équestre

J’ai commencé avec les Khuzait pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que dans le jeu c’est un peuple de cavaliers hors-pairs, leurs unités de bases les « nomades » évoluent rapidement en archer de cavalerie ou en lanciers de cavalerie. Ainsi sans trop forcer vous pouvez avoir une armée des cavaliers efficace.


Aussi parfois, les villages Khuzait proposent des « fils de nobles / Noble’s son» qui évoluent en puissants et redoutables « Gardes de Khan / Khan’s guard», les unités d’archers montés les plus prisées du jeu.

Enfin les terres désolées des steppes khuzaits sont surpeuplées de pillards. Vous n’aurez aucune peine à faire progresser vos unités, sans forcer et (très souvent) sans aucune perte. Puis, quand votre armée de cavalerie sera un peu plus forte, vous pourrez rattraper et taper les pillards des montagnes ou des steppes particulièrement rapides

Cependant, au bout d’un moment vous comprendrez que les lanciers Khuzait ne sont pas les plus forts du jeu, et personnellement je migre assez rapidement sur la cavalerie lourde impériale

Choisir le bon champ de bataille

Diriger 10 cavaliers ou 200 cavaliers NE S’ORGANISE PAS de la même façon. Ce que vous pouvez faire avec 10 vous ne pouvez plus le faire avec 200.

Retenez une chose : Peu importe votre stratégie d’attaque ou de défense, les cavaliers sont puissants dans les grands espaces vides, dans les plaines ou les plateaux.

En effet les cavaliers sont assez lents à déployer et prennent énormément de place sur un champ de bataille. Les unités ne peuvent pas manœuvrer, se retourner ou avancer comme elles le désirent et dans les espaces restreints les unités se marchent dessus et se gênent dans leurs manœuvres ou leurs attaques.
Si par exemple vous demandez à vos unités de vous suivre et que vous faites un demi-tour rapide, vous allez vous bloquer dans votre cavalerie derrière vous et votre armée sera immobilisée. Il faut toujours faire des grandes manœuvres pour éviter cela et anticiper les charges/attaques ennemies pour vous enfuir ou contourner l’ennemi


Une cavalerie qui ne peut manœuvrer sera toujours une proie facile pour l’ennemi. Ce qui vaut pour vous, le vaut aussi pour la cavalerie adverse, pensez-y.

Attention cependant, votre cavalerie sera totalement inutile pour les cas suivants :

  • Les attaques/défenses de châteaux : Toute votre cavalerie sera à pied. Vous perdrez tout l’avantage d’être à cheval et vos unités au sol redeviennent des soldats classiques.
  • Les attaques/défenses de villages : Il est très difficile pour une grande armée de cavalerie de manœuvrer convenablement dans un village et même en très grande supériorité numérique, contre un adversaire bien préparé et bien équipé, vous risquez de perdre beaucoup de soldats. Si votre ennemi se cachent dans un village, attendez qu’il sorte.
  • Les attaques/défenses en montagne : Devant l’impossibilité de manœuvrer vous risquez de perdre beaucoup de soldats contre une armée bien préparée

Tactique de la cavalerie

Il doit exister autant de tactique d’attaque que de joueurs et il serait absolument impossible de toutes les détailler ici. Mais je pense que la mienne a fait ses preuves, car j’ai souvent remporté des batailles sans aucune perte (ou avec moins de 10 % de pertes) contre des ennemis 4 ou 5 fois plus nombreux que moi.
Ainsi quand un ennemi est 3 fois plus nombreux que vous, le choix du terrain est le seul avantage pour remporter la bataille.

Frapper et bouger ou technique du harcèlement

Cette technique est particulièrement efficace quand vous êtes en infériorité numérique, car l’ennemi à tendance à vous charger… Pour information, c’est la technique qu’utilisait les cavaliers mongols au 13ème siècle.

Mon armée est composée en moyenne de 45 % archers / 55 % lanciers/cavalerie lourde. Je commence toujours par demander à ma cavalerie de me suivre en formation serrée. Et j’essaye de frapper rapidement la cavalerie en face (quand l’adversaire en a un et si elle m’attaque). J’essaye de me poster à un endroit en hauteur ou bien dégagé (pour l’archerie et fuir) à une centaine de mètres de l’adversaire et mes archers décochent leurs flèches.

Si aucun ennemi n’est tué (par exemple par un mur de boucliers), si je reçois trop de flèches ou si l’adversaire charge, je me déplace à un autre endroit pour forcer l’adversaire à se mouvoir et reformer sa ligne de front et mes archers pilonnent depuis la nouvelle position.

Dans cette configuration de redéploiement des unités ennemies, ne pas hésiter à longer leurs flancs ennemis ou les petits groupes dispersés, sans vous arrêter, vos lanciers frapperont automatiquement toutes les unités rencontrées, trop lentes ou isolées du groupe principal. C’est souvent l’arrière-garde composée d’archer ou d’arbalétrier très facile à tuer au corps à corps. Et frapper l’arrière garde est idéal pour saper le moral des ennemis à peu de frais.

Si jamais je suis trop près de l’adversaire, si ou je vois que des petits groupes commencent à fuir le combat, je sonne la charge

Sonner la charge


Lors de la charge, j’utilise deux techniques :

  • Soit vous laissez tout le petit monde se taper dessus. Et cela devient rapidement un désordre général car avec la cavalerie ça part dans tous les sens. Les cavaliers chargent, attaquent, puis se retirent pour recharger et ils arrivent par tous les cotés, par devant, par derrière, par les flancs et les ennemis ne savent plus où défendre car ça déferle d’attaque dans tous les sens. Il arrive souvent que vous n’arriviez même plus savoir où sont les ennemis en particulier s’il y a de la cavalerie en face.
  • Soit vous laissez les unités de lanciers charger et vous gardez avec vous les archers pour contourner les positions ennemies et frapper l’arrière-garde, souvent pas protégée, avec des flèches dans le dos (c’est particulièrement efficace et meurtrier !) vous pouvez même attaquer tout en avançant. Parfait pour éviter les flèches ennemies. Puis vous pouvez frapper l’armée compacte toujours dans le dos.

Avantages

  • Armée très rapide : Facile de protéger plusieurs positions en même temps et possibilité de pourchasser sur la carte tous les ennemis, les caravanes et les pillards sans trop de difficulté. Armée parfaite aussi pour faire du commerce
  • Armée très puissante : Une fois votre cavalerie développée, vous pourrez sans trop de difficulté vaincre une armée 2 fois plus nombreuse que vous sans perte. Vous gagnerez beaucoup de renommé, d’argent et de butin
  • Sentiment de puissance : Vous verrez parfois des armées deux fois plus nombreuses que vous, vous éviter ou vous fuir sur la carte. Et entendre les bruits de cavalerie à coté de vous à presque un coté jouissif.

Inconvénients

  • Cavalerie inutile sur certains aspects du jeu (siège, attaque/défense de village ou comme garnison)
  • Cavalerie très onéreuse (vous devez acheter chevaux/chevaux de guerre) et vous ne récupérer par le cheval si le soldat meurt
  • Prise en main parfois un peu complexe et combat brouillon
  • Combat très répétitifs

 

 

 

Voilà, j’espère que ce petit guide vous aura aidez. Laissez-vous un commentaire si vous voulez. A la prochaine !
GameAH © 2020 Frontier Theme